Konvente und Regionen im Ausland

Depuis la fondation de la communauté, pour prendre soin des plus pauvres des pauvres, Mère M. Rosa a voulu envoyer ses sœurs aussi au-delà des frontières de l'Allemagne. Comme, de 1878 jusqu'à sa mort en 1906, elle n'avait pratiquement plus rien à décider dans la communauté qu'elle avait fondée, son souhait ne pouvait se réaliser qu'au 20e siècle, quand, en 1923, les premières sœurs ont été envoyées aux États-Unis.

Notre couvent aux États-Unis

En 1923, les premières sœurs sont allées aux États-Unis. Elles ont suivi une invitation de l'archevêque Dowling, qui leur a demandé de s'occuper de l'entretien ménager pour les prêtres et les étudiants of Nazareth Hall à St. Paul, Minnesota. Sous peu, les sœurs ont mis l’accent sur les soins infirmiers et ont installé divers hôpitaux. En 1944, des femmes américaines rejoignaient les Franciscaines dans l’intention de secourir les pauvres et les malades.

De nombreuses modifications dans le secteur de la santé publique ont amené les sœurs aux États-Unis à se séparer de leurs institutions à la fin des années 1980. Chaque sœur a pu choisir un service auquel elle se sentait appelée. Par la suite, elles étaient actives dans de domaines bien différents: dans la pastorale, dans l’accompagnement d'enfants, dans le travail social. Quelques sœurs s'occupaient des immigrants et des demandeurs d'asile. Aujourd'hui, deux sœurs vivent dans la résidence pour personnes âgées des sœurs de Saint Joseph à St. Paul, Minnesota, et sont actives à l’intérieur de cette congrégation. Deux autres sœurs vivent à Shakopee et travaillent dans la paroisse et la commune.

Notre couvent aux Pays-Bas

En 1931, les sœurs ont été appelées aux Pays-Bas. Vu la situation politique dans le Reich allemand, la demande était très accommodante pour les responsables de la congrégation, car le pays voisin politiquement neutre offrait un lieu de refuge. Dans des conditions ardues, les premières sœurs allemandes s’engageaient pour des personnes âgées, malades et pauvres et, en particulier, prenaient soin des enfants et adolescents orphelins ou socialement défavorisés. Dans des provinces différentes, les sœurs s'occupaient des pauvres, travaillaient comme infirmières dans les structures ambulatoires, à l'hôpital, dans des maisons de retraite, comme éducatrices dans des orphelinats, des jardins d'enfants et dans une institution pour enfants et adolescents handicapés et aveugles ainsi que comme enseignantes dans des écoles primaires. Aujourd'hui, les sœurs vivent dans des maisons de retraite pour religieuses dans les provinces de Gelderland et du Brabant.

Notre région au Brésil

En 1956, les Franciscains de Werl étaient à la recherche des sœurs pour leur travail à Bacabal, dans l'état de Maranhao au Brésil. L'archevêque de Sao Luis, Dom Madeiros, a soutenu cette demande des franciscains dans une lettre à la supérieure générale de l´époque, Mère Edmunda. Le 6 janvier 1958, les six premières sœurs ont été envoyées de la maison mère de Waldbreitbach au nord-est du Brésil, à Bacabal. L'éducation et la formation, les soins de santé, le travail social et les services pastoraux constituaient les pierres angulaires de leurs activités. Aujourd'hui, notre mission s’oriente aux décisions de l'Église latino-américaine, qui s´engage principalement pour les pauvres. Nous voulons vivre en solidarité avec les pauvres. Car c’est précisément au Brésil que les inégalités sociales sont le résultat de structures injustes, et elles atteignent des proportions inacceptables.

 

Les sœurs collaborent dans les diocèses, les paroisses et les communes où elles vivent, et à la conférence des Ordres religieuses brésilienne. Certaines sœurs sont impliquées dans la pastorale des jeunes et des vocations, dans la catéchèse (l’enseignement religieux), dans la formation et dans l’accompagnement personnel des individus. D'autres s’engagent à offrir des soins de santé alternatifs, y compris pour les enfants. Elles viennent en aide à la population pauvre avec des plantes médicinales et offrent des cours nutritionnels dans lesquels elles fournissent des informations sur les aliments naturels et sains. Visitant à domicile des familles, des malades, des isolés et des nécessiteux, elles veulent apporter de l’espoir. Certaines de nos sœurs ont consciemment choisi de contribuer à un avenir plus digne de la population exploitée en travaillant dans la formation des adultes et des adolescents et dans l'éducation des enfants, par exemple dans notre Projet "Madre Rosa".

Notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter maintenant et obtenez toujours les dernières informations sur les projets, offres et informations intéressantes sur notre communauté.

Diese Webseite verwendet Cookies.

Wir verwenden Cookies, um Inhalte zu personalisieren. Diese Cookies helfen uns dabei, Ihnen das bestmögliche Online-Erlebnis zu bieten und unsere Webseite ständig zu verbessern. Mit dem Klick auf den Button “Akzeptieren” erklären Sie sich mit der Verwendung von Cookies einverstanden. Für weitere Informationen über die Nutzung von Cookies oder für die Änderung Ihrer Einstellungen klicken Sie bitte auf “Details”.

Sie geben Ihre Einwilligung, wenn Sie unsere Webseite weiterhin nutzen.

Nähere Informationen entnehmen Sie bitte unserer Datenschutzerklärung.

Impressum